une

Partenaires

CNRS
Logo tutelle
Logo carnot


Rechercher

Sur ce site


Accueil > À noter > Séminaires > Thursday 4 October 2018. Vincent HUGEL (Univ. de Toulon). At 2PM, Salle des thèses (A1.04), Faculté des Sciences du Sport, Campus de Luminy (Marseille). ’La robotique bipède : enjeux et perspectives.’

Thursday 4 October 2018. Vincent HUGEL (Univ. de Toulon). At 2PM, Salle des thèses (A1.04), Faculté des Sciences du Sport, Campus de Luminy (Marseille). ’La robotique bipède : enjeux et perspectives.’

Invité par Franck RUFFIER

Mise à jour : 29 août

Si l’on se réfère aux experts biologistes, l’homme et l’oiseau sont les deux espèces qui ont colonisé la planète. Même si le vol peut être considéré comme la fonction première de déplacement chez les oiseaux, la structure morphologique de leurs pattes leur confère des capacités remarquables. La bipédie aviaire est-elle plus efficace que celle de l’homme ? Quoi qu’il en soit, l’homme construit des robots à son image, pour jouer au footbal, jouer le rôle d’assistant à domicile, intervenir en milieu hostile, ou encore le remplacer ou l’aider dans des tâches difficiles/dangereuses. Les progrès du point de vue technologique sont manifestes depuis ces dernières années, mais peut-on réellement parler de robot humanoïde suffisamment opérationnel pour accomplir sa mission de manière autonome ? Le séminaire mettra l’accent sur les volets scientifiques clés suivants, indispensables à l’augmentation de l’indice de maturité technologique des robots humanoïdes : développement d’une enveloppe sensorielle souple et instrumentée afin de doter le robot d’un sens du toucher, augmentation de l’intelligence de perception et autoadaptation des capacités extéroceptives visuelles en présence de conditions lumineuses fluctuantes, stratégie d’équilibrage dynamique de la posture ou de chute en présence de collisions. Le chemin est encore long avant que l’homme ne fasse confiance à un robot humanoïde car cela suppose que ce dernier soit inoffensif, fiable, autonome, utile, et capable d’exécuter une série de tâches grâce à une certaine intelligence artificielle embarquée qui ne doit pas déborder du cadre de sa mission.

Post-scriptum :

Vincent Hugel est professeur à l’Université de Toulon et directeur du laboratoire Cosmer (Conception de Systèmes Mécaniques et Robotiques) créé en décembre 2014. Il conduit des activités de recherche en robotique humanoïde dans le domaine de la locomotion et de la conception de systèmes mécatroniques depuis une dizaine d’années. Il a été responsable scientifique du projet ROMEO pour le Laboratoire d’Ingénierie des Systèmes de Versailles (2008-2013), en partenariat avec la société Aldebaran-Robotics, et a participé à plusieurs éditions de la RoboCup (1998-2005 et 2009-2014) dans les catégories Standard Platform League (quadrupèdes puis humanoïdes Nao), et simulation 3D. Les activités dans le cadre du laboratoire Cosmer visent à développer des thématiques de recherche en robotique mobile sous-marine telles que la navigation autonome et la conception d’engins suractionnés. Ces thématiques impliquent des coopérations avec des partenaires industriels et publics de la région sous la forme de projets communs permettant d’impulser une dynamique de recherche et de transfert technologique.